fbpx

Livre(s) de l'auteur

Soyons conscients des manipulations de l’élite mondiale

Hellyer, Paul

Paul Hellyer

Nommé au cabinet du premier ministre Louis Saint-Laurent en 1957, huit ans à peine après sa première élection à la Chambre des communes à l’âge de 25 ans, Paul Hellyer est conseiller principal du Conseil privé. Il a occupé des postes supérieurs dans le gouvernement de Lester B. Pearson et dans celui de Pierre Elliott Trudeau après que ce dernier l’eut battu dans la course à la chefferie du Parti libéral en 1968. L’année suivante, ayant atteint le rang de ministre de premier plan – qui équivaut au poste actuel de vice-premier ministre –, Hellyer démissionne du cabinet Trudeau pour une question de principe reliée à un programme de logement.

Connu principalement pour avoir réalisé l’unification des forces armées canadiennes et pour sa présidence, en 1968, de la Commission fédérale d’étude sur le logement et l’aménagement urbain, Hellyer s’intéresse depuis toujours à la macroéconomie. En sa qualité de journaliste et de commentateur politique, il a persévéré au fil des ans dans sa lutte pour la mise en œuvre de réformes économiques et publié plusieurs ouvrages traitant de cette question.

Hellyer est un homme ouvert à tout et ses idées ne sont pas que des concepts abstraits. Il est né et a été élevé dans une ferme, et il possède du monde des affaires une expérience très diversifiée qui va du secteur manufacturier à celui de l’édition, en passant par le commerce de détail, la construction, l’aménagement de terrain et le tourisme. Il est également versé dans les affaires communautaires, notamment en ce qui touche au domaine des arts, et il a étudié le chant au Conservatoire royal de musique de Toronto. Ajoutée à une vie presque entièrement consacrée à la politique, sa carrière multiforme confère à Hellyer un point de vue exceptionnel sur tout ce qui ne tourne pas rond dans ces secteurs cruciaux que sont la politique et l’économie mondiales.

Depuis quelques années, Hellyer s’intéresse à la présence des extraterrestres ainsi qu’à leur technologie supérieure que nous nous efforçons d’imiter. En septembre 2005, il est devenu la première personne ayant rang de ministre d’un pays du G8 à déclarer sans ambiguïté que « les ovnis sont aussi réels que les avions qui volent au-dessus de nos têtes ⁠». Il apporte aux lecteurs de ce livre quelques renseignements de base sur ces questions qu’il continue de prendre à cœur.