James Twyman

Depuis des années déjà, James Twyman parcout les chemins du monde avec ses instruments de musique afin de diffuser des chants de sérénité dans des lieux où règne la discorde.

James Twyman est un auteur et un musicien renommé de calibre international. Il présente son « Récital pour la paix » dans certaines régions où sévissent violence et conflits. Également connu comme « le troubadour de la paix », il a été invité par des membres de divers gouvernements et des organismes humanitaires à jouer dans des pays tels que l’Iraq, l’Irlande du Nord, la Bosnie, la Servie, le Kosovo, Israël, le Timor-Oriental, le Mexique, ainsi qu’aux Nations unies à New York. À un style musical unique, il allie sa renommée internationale pour rassembler des millions de gens en une prière qui vise à influer sur le processus de paix dans des nations déchirées par la haine et la guerre.

En 1995, au paroxysme de la guerre des Balkans, il fut convié à donner son concert en Croatie et en Bosnie. Son grand succès, l’Émissaire de la Lumière, relate ses remarquables péripéties dans les montagnes de Bosnie qui l’ont mené à assimiler les secrets d’une antique société de maîtres spirituels. Cet ouvrage a été traduit en une douzaine de langues et qualifié de « suite de La prophétie des Andes » par le magazine Variety.

Depuis 1995, James a contribué financièrement à plusieurs importantes veilles de prière auxquelles ont participé des millions de gens dans le monde. La plus célèbre, « La grande expérience », fut tenue depuis le United Nations Church Center (Centre ecclésiastique des Nations unies) à New York, le 23 avril 1998. Plus de cinq millions de personnes de quatre-vingts pays participèrent à cette veille en s’intégrant à de petits cercles de prière dans des centaines de localités sur terre. Un mois plus tôt, James avait été invité par Saddam Hussein à donner son « Récital pour la paix » à Bagdad; cette semaine-là les États-Unis et la Grande-Bretagne s’apprêtaient à bombarder l’Iraq. Une semaine plus tard, il fut prié par des membres du gouvernement à Belfast de chanter la Prière de saint François au château de Sormont à l’occasion de négociations de paix particulièrement délicates.

James Twyman est également le fondateur du projet de paix « Un tissus de toutes les couleurs », qui assemble des prières de centaines de milliers de personnes autour du monde en une couverture de près de deux kilomètres. Cette œuvre remarquable fut présentée aux Nations unies à New York, au Pentagone à Washington et, le 20 septembre 2000, elle fut littéralement drapée autour du Capitole.

En 2001, il rencontre un jeune garçon nommé Marco qui le conduit en Bulgarie. C’est dans un monastère reculé qu’il fait la connaissance de quatre enfants possédant des dons parapsychiques. Émissaire de l’Amour relate cette extraordinaire aventure et transmet les messages de ces enfants doués d’une incroyable sagesse.

Plus récemment, James a collaboré au film « Indigo » en compagnie de Neale Donald Walsh et de Stephen Simon.