Malidoma Patrice Somé

« Je m’appelle Malidoma, ce qui signifie « celui qui est capable d’aimer son ennemi ou un étranger ». Je viens d’un petit village de l’Afrique de l’Ouest, appelé Dano et mon pays, le Burkina Faso, n’a pas d’accès à la mer. »

Nous, habitants de l’Occident ,voyons en Malidoma le porte-étendard d’une renaissance spirituelle et d’un épanouissement intérieur qui auraient été dangereusement ébranlés ou dispersés par l’avènement de la modernité. Digne héritier de ses ancêtres, des anciens et des habitants de son village en Afrique, Malidoma est venu vivre en Occident, dans l’enceinte d’une culture ennemie, mais avec l’intention de propager la sienne, celle des Dagaras, empreinte de sagesse et de vertus de guérison. Son enseignement propose un éveil à une spiritualité respectueuse de la sagesse ancestrale et du pouvoir des simples éléments qui, longtemps méconnue dans notre culture, nous permettra d’établir de véritables liens avec tous les êtres vivants.

Les Dagaras croient que chaque individu est né pour remplir une mission et que cette mission nous est révélée, même avant la naissance de cet individu, par la divination. Le rôle de la communauté, du village est d’aider cet individu, cette personne à remplir sa mission, sans dévier de sa route.

Nous sommes nombreux à avoir bénéficié de l’humble, mais éloquente sagesse de Malidoma et de son peuple, les Dagaras, pour redécouvrir notre propre mission personnelle et pour tenter de retrouver notre sérénité grâce à elle, malgré un monde toujours en crise.

La réussite de l’enseignement que Malidoma nous prodigue s’explique sans doute par le fait qu’il nous le présente de façon simple, directe et poignante. On sent en lui une relation intime avec les esprits qui l’entourent et via sa personne, nous accédons à une spiritualité et à une culture respectueuses de la sagesse, ancrées dans la transmission des savoirs et des principes spirituels et à un style de vie communautaire dont l’Occident a le plus grand besoin.

Malidoma est l’exemple vivant d’un maillon possible entre la modernité et la sagesse ancestrale de sa terre d’origine. Il a acquis, grâce à une longue initiation, le statut d’ancien de la tribu des Dagaras, dans le pays où il est né et où il a grandi, le Burkina Faso. Il est l’auteur de plusieurs livres, tels que Ritual (Le Rituel), Of Water and the Spirit (L’Eau et l’Esprit) et The Healing Wisdom of Africa (Sagesse africaine). Il a obtenu trois maîtrises universitaires, un doctorat de la Sorbonne et un autre de l’université Brandeis. Une bonne partie de son action est consacrée à des projets et plus spécialement à Echoes of the Ancestors, un organisme à but non lucratif qui lui est particulièrement cher, car il a pour objectif d’aider ses compatriotes de Dano à améliorer leur situation matérielle et à s’approvisionner en eau. Il milite aussi au sein de plusieurs groupes d’initiés et de détenteurs de secrets de son village.

« J’ai peu à peu découvert que ce que le monde occidental et les peuples indigènes ont en commun, c’est que les uns et les autres ont choisi de vivre et d’habiter notre Terre et que, de ce fait, ils sont soumis à l’influence de l’esprit de la Terre sur eux. Ce que je veux dire, tout simplement, c’est que tous les peuples, peu importe leur origine, de civilisation occidentale ou de civilisation indigène, sont des enfants du même Esprit, vivant sous un même toit, la planète Terre. Même quand ils s’infligent des tortures les uns aux autres, même quand on constate à quel point leurs relations sont déchirantes, il faut comprendre que tout ceci n’est que l’expression de la faim d’amour qu’ils ont tenté d’éteindre dans leurs âmes, une faim si puissante qu’elle arrive à s’exprimer même à travers le fracas des luttes de pouvoir, des conflits de toute nature et malgré leur peur d’exprimer cette faim d’amour. » Extrait du livre de Malidoma, Sagesse africaine.
Echoes of the Ancestors, Inc.

Echoes of the Ancestors, Inc. est un organisme à but non lucratif créé par Malidoma dans le but de propager et de préserver les principes de la sagesse des Dagaras. L’organisme voit à propager de l’information sur cette culture, à recueillir des vêtements pour les enfants dagaras, à construire des puits et des réservoirs en eau potable pour combattre la sécheresse, à lutter contre la pauvreté et la maladie dans cette région d’Afrique. Le site Web de l’organisme décrit les objectifs visés, les activités en cours et un condensé de la philosophie de la sagesse des Dagaras, présentée par son porte-parole en Occident, Malidoma.

L’organisme Echoes of the Ancestors a été créé dans le but de concrétiser, aux yeux de l’Occident, la nature des croyances et de la tradition des Dagaras, de faire connaître leur culture et la sagesse qui en découle à ceux qui sont en quête d’un perfectionnement holistique et d’une recherche spirituelle grâce à un retour aux sources. En retour, l’organisme fait parvenir aux Dagaras l’aide fournie par ceux qui ont été initiés à leurs croyances, aide qui leur permettra d’améliorer leur condition matérielle et à s’adapter à la modernité.

La mission que l’organisme Echoes of the Ancestors cherche à remplir comporte quatre volets: l’aide, l’enseignement, le partage et l’échange des expériences, la préservation de la culture.

Apporter une aide matérielle aux Dagaras et aux autres villages parrainés par Echoes of the Ancestors dans des projets de développement pour de l’eau potable, des dons et des contributions aux besoins de ces communautés et aux entreprises de Dano intéressées à faire du commerce avec les pays occidentaux, etc. Enseigner les vertus de guérison de la sagesse des Dagaras au monde occidental et en retour, enseigner aux Dagaras comment développer des sources d’eau potable. Faciliter le partage et l’échange des expériences par une interaction entre les Dagaras et les Occidentaux, dans le respect de leur culture et de la sagesse indigène. Voir à la préservation des coutumes et des croyances africaines et particulièrement, de celles des Dagaras. Nous faisons appel à votre aide! Vous pouvez aider la tribu des Dagaras de trois façons: La première en assistant à une réunion de l’organisme Echoes of the Ancestors. Une partie des bénéfices générés par cette rencontre seront versés au compte de Echoes of the Ancestors pour apporter une aide directe à la tribu des Dagaras. La seconde consiste à devenir membre de l’organisme Echoes of the Ancestors et la troisième, à offrir un don à l’organisme. Nous vous invitons à explorer notre site Web et nous espérons, de tout coeur, que vous voudrez bien vous joindre à notre effort pour une cause aussi valable !

Pour en savoir plus :
Pour obtenir de plus amples informations au sujet de Echoes of the Ancestors, Inc., veuillez vous adresser à Mark Bockley, Trésorier de l’organisme, à l’adresse Internet